Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Partenaire

BIOGRAPHIE DE CHARLES AZNAVOUR

Charles Aznavour
Nom : CHARLES AZNAVOUR
Métier : Chanteur
Naissance : Le 22 mai 1924
Âge : 90 ANS
Pays : France

 

Né le 22 mai 1924 à Paris, Shahnhour Varinag Aznavourian est plus connu sous le nom de Charles Aznavour. Il est le fils de Misha Aznavourian, un restaurateur arménien né en Géorgie et de Knar Baghdassarian, une arménienne originaire de Turquie. En 1933, à l’âge de 9 ans, il prend son nom de scène Charles Aznavour et entame une carrière de comédien au théâtre puis devient chanteur à l’adolescence.

Remarqué par Edith Piaf en 1946, il l’accompagne lors de sa tournée en France et aux Etats-Unis. En 1948, au Quebec, il se produit sur scène avec Pierre Roche et rencontre un succès phénomènal. Le duo reste à l’affiche pendant un an et demi et sort six 78 tours avec des succès comme J’ai bu, Départ express ou Le Feutre taupé.

Au début des années cinquante, Charles Aznavour tente de percer seul mais se heurte à une vague d’antipathie orchestrée par la presse. On lui reproche sa petite taille, sa voix éraillée, sa jeunesse et par dessus tout, son idylle avec Piaf.

Le 12 décembre 1960, il prend sa revanche en triomphant sur la scène de l’Alhambra.

Ce soir là, il interprète pour la première fois :

Je m’voyais déjà, chanson autoparodique qui lance sa carrière.

Il enchaîne ensuite des tubes devenus plus tard des standards comme :

Tu t’laisses aller (1960),
Il faut savoir (1961),
La mamma (1963),
Et pourtant (1963),
For Me Formidable (1964) ou
La Bohème (1966).

Chanteur polyglotte et doté d’un sens aigu des affaires, Charles Aznavour étend rapidement sa notoriété en se produisant un peu partout dans le monde. Il triomphe notamment à New York où sa crooner attitude l’élève au rang de superstar.

En marge des concerts, il poursuit une carrière de comédien entamée au cinéma en 1936. Charles Aznavour tourne avec Cocteau, [people=François Truffaut]Truffaut[/people], [people=Jean-Pierre Mocky]Mocky[/people], Verneuil, Granier Deferre, Clair, Chabrol ou Lelouch. Au total, une soixantaine de films dont certains s’inscrivent dans la légende.

En 1989, Charles Aznavour enregistre Pour toi Arménie avec un collectif d’artistes et verse les bénéfices aux victimes du tremblement de terre qui a ravagé l’Arménie quelque mois plus tôt. Depuis, une place d’Erevan porte son nom.

Marié plusieurs fois, Charles Aznavour a eu six enfants de trois femmes différentes : Seda, né en 1946, Charles, né en 1952, Patrick, né en 1956 et décédé en 1981, Katia, née en 1969, Misha, né en 1971 et Nicolas, né en 1977.

Filmographie

2006 : Mon colonel, de Laurent Herbiet
2005 : Emmenez-moi, de Edmond Bensimon
2003 : La Vérité sur Charlie, de Jonathan Demme
2002 : Ararat, de Atom Egoyan
2001 : Laguna, de Dennis Berry
1997 : Le Comédien, de Christian de Chalonge
1997 : Pondichéry, dernier comptoir des Indes, de Bernard Favre
1992 : Les Années campagne, de Philippe Leriche
1989 : Il Maestro, de Marion Hänsel
1988 : Mangeclous, de Moshe Mizrahi
1986 : Yiddish Connection, de Paul Boujenah
1984 : Viva la vie, de Claude Lelouch
1983 : Der Zauberberg, de Hans W. Geissendörfer
1983 : Une Jeunesse, de Moshe Mizrahi
1983 : Edith et Marcel, de Claude Lelouch
1982 : Les Fantômes du chapelier, de Claude Chabrol
1982 : Qu’est-ce qui fait courir David ?, de Elie Chouraqui
1979 : Le Tambour, de Volker Schlöndorff
1979 : Ciao, les mecs, de Sergio Gobbi
1976 : Folies bourgeoises, de Claude Chabrol
1976 : Intervention Delta, de Douglas Hickox
1974 : Dix petits nègres, de Peter Collinson
1973 : The Selfish giant, de Peter Zander
1973 : The Blockhouse, de Clive Rees
1972 : Les Intrus, de Sergio Gobbi
1971 : La Part des lions, de Jean Larriaga
1971 : Un beau monstre, de Sergio Gobbi
1970 : L’Amour, de Richard Balducci
1970 : Les Aventuriers, de Lewis Gilbert
1970 : The Games, de Michael Winner
1969 : Le Temps des loups, de Sergio Gobbi
1968 : Caroline chérie, de Denys de La Patellière
1968 : Candy, de Christian Marquand
1966 : Le Facteur s’en va-t-en guerre, de Claude Bernard-Aubert
1965 : La Métamorphose des cloportes, de Pierre Granier-Deferre
1965 : Paris au mois d’août, de Pierre Granier-Deferre
1964 : Haute infidélité, de Luciano Salce
1964 : Thomas l’imposteur, de Georges Franju
1963 : Les Vierges, de Jean-Pierre Mocky
1963 : Cherchez l’idole, de Michel Boisrond
1962 : Les Quatre vérités, de René Clair
1962 : Le Diable et les dix Commandements, de Julien Duvivier
1962 : Horace 62, de Andre Versini
1962 : Le Rat d’Amerique, de Jean-Gabriel Albicocco
1962 : Esame di guida, de Denys de La Patellière
1961 : Les Lions sont lâchés, de Henri Verneuil
1961 : Un Taxi pour Tobrouk, de Denys de La Patellière
1961 : Gosse de Paris, de Marcel Martin
1960 : Tirez sur le pianiste, de François Truffaut
1960 : Le Passage du Rhin, de André Cayatte
1959 : Pourquoi viens-tu si tard?, de Henri Decoin
1959 : Les Dragueurs, de Jean-Pierre Mocky
1959 : La Tête contre les murs, de Georges Franju
1959 : Oh! Qué mambo, de John Berry
1959 : Le Testament d’Orphée, de Jean Cocteau
1957 : C’est arrivé à 36 chandelles, de Henri Diamant-Berger
1957 : Paris Music Hall, de Stany Cordier
1957 : Une Gosse sensass’, de Robert Bibal
1948 : Entrez dans la danse
1946 : Adieu chérie, de Raymond Bernard
1938 : Les Disparus de Saint-Agil, de Christian-Jaque
1936 : La Guerre des gosses, de Jacques Daroy

[via] purepeople.com
publié, le 24 Janvier 2011

Nos articles aléatoires en revue
Catégories
Abonnez-vous à ce blog par email.

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 2 autres abonnés

Partenaire
Les bonnes idées