Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Partenaire

    BIOGRAPHIE DE JANE FONDA

    Jane Fonda
    NOM : JANE FONDA
    MÉTIER : ACTRICE, PRODUCTRICE

    NAISSANCE : LE 21 DÉCEMBRE 1937
    ÂGE : 76 ANS
    SIGNE ASTROLOGIQUE : SAGITTAIRE

     

    Jane Fonda qui est née le 21 décembre 1937 à New York aux Etats-Unis est connue, certes, pour ses talents d’actrice, mais aussi pour son engagement et son soutien à différentes causes humanistes. En effet, dans les années 1960, elle a publiquement soutenu le mouvement des droits civiques mené par les Afro-Américains, elle a dénoncé la guerre du Vietnam et s’est même rendue sur place en 1972 pour rencontrer des prisonniers. Celle qui s’est battue pour le droit des femmes, a aussi vivement critiqué la guerre en Irak lancée par George W. Bush et milite pour la paix entre Israéliens et Palestiniens.

    Mais avant de devenir cette figure emblématique de la contestation, Jane Fonda a dû se forger un prénom à Hollywood. Et pour cause, son père n’était autre que le célèbre acteur Henry Fonda et son frère Peter évolue également dans le circuit. Et parmi les membres de sa famille, on compte aussi sa nièce l’actrice Bridget Fonda, née en 1964.

    Au départ, Jane commence par être mannequin avant de s’intéresser au métier d’actrice au milieu des années 1950. Elle fait ses premiers pas sur les planches au côté de son père, puis elle suit des cours d’art dramatique à l’Actors Studio. Sa carrière décolle rapidement puisqu’en 1962, elle reçoit un Golden Globe pour sa prestation dans le film Walk on the wilde side. Mais il faut attendre 1965 avec le film Cat Ballou, pour la voir propulser au rang de star. Avec Barbarella en 1968, elle ajoute son nom à la liste des sex symbol du cinéma US.

    Dans les années 1970, Jane Fonda enchaîne les succès sur grand écran : Klute pour lequel elle obtient l’Oscar de la meilleure actrice, Tout va bien aux côtés d’Yves Montand ou encore Julia qui lui permet de recevoir un nouveau Golden Globe.

    Au début des années 1980, Jane se découvre une passion pour l’aérobic. Elle décide dès 1982 de mettre sur le marché des cassettes vidéo de remise en forme dans lesquelles elle montre plusieurs exercices physiques à reproduire chez soi. C’est un succès ! Avec les années 1990, elle met sa carrière d’actrice entre parenthèses. Jane Fonda fait toutefois un retour très attendu en 2005, dans la comédie Sa mère ou moi, où elle partage l’affiche avec l’actrice et chanteuse Jennifer Lopez.

    Côté coeur, Jane Fonda a été mariée à trois reprises. En 1965, elle a épousé le réalisateur français Roger Vadim, avec qui elle a eu une fille Vanessa. Notons que la comédienne parle couramment la langue de Molière. En deuxième noces, elle a épousé Tom Hayden. Avec lui, elle a eu un fils Troy Garity et a adopté une fille, Mary Williams.

    Filmographie :

    2007 : Georgia Rule de Garry Marshall
    2005 : Monster in Law de Robert Luketic
    1990 : Stanley and Iris de Martin Ritt
    1989 : Old Gringo de Luis Puenzo
    1986 : The morning after de Sidney Lumet
    1985 : Agnes of God de Norman Jewison
    1984 : The Dollmaker (TV)
    1982 : 9 to 5 (TV)
    1981 : Rollover d’Alan J. Pakula
    1981 : On golden pond de Mark Rydell
    1981 : Lily : sold out (TV)
    1980 : Nine to five de Colin Higgins
    1979 : The electric horseman de Sydney Pollack
    1979 : The China syndrome de James Bridges
    1978 : California suite d’Herbert Ross
    1978 : Comes a horseman d’Alan J. Pakula
    1978 : Coming home d’Hal Ashby
    1977 : Julia de Fred Zinnemann
    1977 : Fun with Dick and Jane de Ted Kotcheff
    1976 : The blue bird de George Cukor
    1973 : A doll’s house de Joseph Losey
    1973 : Steelyard Blues d’Alan Myerson
    1972 : Tout va bien de Jean-Luc Godard
    1971 : Klute d’Alan J. Pakula
    1969 : They shoot horses, don’t they ? de Sydney Pollack
    1968 : Barbarella de Roger Vadim
    1968 : Histoires extraordinaires de Federico Fellini
    1967 : Barefoot in the park de Gene Saks
    1967 : Hurry Sundown d’Otto Preminger
    1966 : Any Wednesday de Robert Ellis Miller
    1966 : La curée de Roger Vadim
    1966 : The chase d’Arthur Penn
    1965 : Cat Ballou d’Elliot Silverstein
    1964 : La ronde de Roger Vadim
    1964 : Les félins de René Clément
    1963 : Sunday in New York de Peter Tewksbury
    1963 : In the cool of the day de Robert Stevens
    1962 : Period of Adjustment de George Roy Hill
    1962 : The chapman report de George Cukor
    1962 : Walk on the wild side d’Edward Dmytryk
    1961 : A string of beads (TV)
    1960 : Tall story de Joshua Logan

    publié, le 03 Juin 2010

    Nos articles aléatoires en revue
    Catégories
    Les bonnes idées