Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Partenaire

    BIOGRAPHIE DE PIERRE RICHARD


    Nom : PIERRE RICHARD
    Métier : Acteur / Réalisateur
    Né : Le 16 août 1934
    Âge : 80 ans
    Pays : France

     

    Pierre Richard Maurice Charles Léopold Defays, plus connu sous le nom de Pierre Richard, est un artiste aux multiples facettes. Révélé au public grâce à ses performances d’acteur au cinéma, dans des comédies devenues cultes, il est aussi producteur, scénariste et même réalisateur.

    Né le 16 août 1934 à Valenciennes, Pierre Richard fait ses premiers pas en montant sur les planches. Pour apprendre le métier, il suit notamment des cours d’art dramatique au centre Dullin. Puis au côté du comédien Victor Lanoux, qu’il rencontre à la fin des années 1950, Pierre Richard découvre l’univers des cabarets à Paris.

    En 1961, les deux hommes y présentent les sketchs qu’ils ont écrits ensemble. Ils assurent également – et à plusieurs reprises – les premières parties du chanteur Georges Brassens. Pierre Richard, de son côté, a déjà mis son talent au service du cinéma en faisant une apparition dans Montparnasse 19.

    Mais c’est en 1967 que les choses s’accélèrent pour le comédien. Il joue dans Roméo et jupettes, un court-métrage, puis dans Un idiot à Paris de Serge Korber. Il obtient le premier rôle dans Le grand blond avec une chaussure noire (1972) et Le retour du grand blond (1974) dont les scénarios sont signés Francis Veber. Ce dernier fait appel à Pierre Richard pour son premier film en tant que réalisateur, Le jouet, sorti en 1976.

    Dès lors, Francis Veber ne quitte quasiment plus Pierre Richard :
    il le filme dans La chèvre, Les compères ou encore Les fugitifs. L’acteur campe solidement ce personnage de “naïf qui met en lumière l’absurdité du monde”, comme le dit Pierre Richard lui-même.

    En plus d’être un comédien de talent, Pierre Richard s’intéresse beaucoup à la réalisation. Et c’est en 1970 qu’il passe derrière la caméra avec Le discret puis Les malheurs d’Alfred en 1972 ou encore Je sais rien mais je dirai tout, sorti en 1973. Cinq ans plus tard, il revient avec Je suis timide mais je me soigne et dans les années 1980, il réalise C’est pas moi, c’est lui.

    Durant les années 1980 et 1990, Pierre Richard reste toujours aussi productif et travaille avec de grands noms du cinéma : Jean-Pierre Casse, Claude Zidi, Edouard Molinaro… tout en continuant à réaliser ses propres films.

    Parallèlement à sa carrière d’artiste, Pierre Richard succombe à une autre de ses passions : le vin en acquérant un vignoble en 1987. La même année, il réalise un documentaire sur Che Guevara, dont il avoue avoir été un admirateur. Il se consacre également à une association qui défend encore maintenant les populations indiennes de Colombie : Tchendukua Ici et Ailleurs .

    En 2006, Pierre Richard obtient un César pour l’ensemble de son œuvre, remis par l’acteur Clovis Cornillac. Côté vie privée, Pierre Richard a deux fils, Olivier et Christophe qui évoluent dans le milieu de la musique, tandis que son petit-fils Arthur Defays est mannequin.

    Filmographie :

    2008 : Le bonheur de Pierre, de Robert Menard
    2008 : Faubourg 36, de Christophe Barratier
    2007 : Le serpent, d’Eric Barbier
    2006 : Essaye-moi, de Pierre-François Martin-Laval
    2005 : Dérives, de Bill Barluet
    2005 : Le cactus
    2005 : En attendant le déluge
    2003 : Robinson Crusoé, de Thierry Chabert (TV)
    2003 : Les clés de la bagnole, de Laurent Baffie
    2003 : Mariées mais pas trop, de Catherine Corsini
    2002 : Renée
    2000 : Sans famille, de Jean-Daniel Verhaeghe (TV)
    2000 : L’été de mes 27 baisers, de Nana Dzhordzhadze
    2000 : Scénarios sur la drogue, de Franck Chiche
    1997 : Les Mille et Une Recettes du cuisinier amoureux de Nana Dzhordzhadze
    1997 : Droit dans le mur, de Pierre Richard
    1995 : L’Amour conjugal, de Benoît Barbier
    1994 : La Partie d’échecs, d’Yves Hanchar
    1993 : La Cavale des fous, de Marco Pico
    1992 : Vieille canaille, de Gérard Jourd’hui
    1990 : Promotion canapé, de Didier Kaminka
    1990 : Bienvenue à bord !, de Jean-Louis Leconte
    1988 : Mangeclous, de Moshé Mizrahi : Mangeclous
    1988 : À gauche en sortant de l’ascenseur, d’Édouard Molinaro
    1986 : Les Fugitifs, de Francis Veber : François Pignon
    1985 : Dialogue de sourds, de Bernard Nauer (court-métrage)
    1984 : Le Jumeau, d’Yves Robert : Matthias et Mathieu Duval
    1985 : Les Rois du gag de Claude Zidi
    1983 : Un chien dans un jeu de quilles, de Bernard Guillou
    1983 : Les Compères, de Francis Veber
    1985 : Tranches de vie, de François Leterrier
    1981 : La Chèvre, de Francis Veber
    1980 : C’est pas moi, c’est lui, de Pierre Richard
    1980 : Le Coup du parapluie, de Gérard Oury
    1980 : Chouette, chat, chien… show, de Jacques Samyn (TV)
    1980 : Ça va plaire, de Jean-Pierre Cassel et Bernard Lion (TV)
    1978 : Je suis timide mais je me soigne, de Pierre Richard
    1978 : La Carapate, de Gérard Oury
    1976 : Les Naufragés de l’île de la Tortue, de Jacques Rozier
    1976 : Le Jouet, de Francis Veber
    1976 : On aura tout vu, de Georges
    1975 : La Course à l’échalote, de Claude Zidi
    1975 : Trop c’est trop, de Didier Kaminka
    1974 : Juliette et Juliette, de Remo Forlani
    1974 : Le Retour du grand blond, d’Yves Robert
    1974 : La Moutarde me monte au nez, de Claude Zidi
    1974 : Un nuage entre les dents, de Marco Pico
    1973 : Je sais rien, mais je dirai tout, de Pierre Richard
    1973 : La Raison du plus fou, de Raymond Devos et François Reichenbach
    1972 : Le Grand Blond avec une chaussure noire, d’Yves Robert
    1972 : Les Malheurs d’Alfred, de Pierre Richard
    1970 : Le Distrait, de Pierre Richard
    1971 : La Coqueluche, de Christian-Paul Arrighi
    1970 : Térésa, de Gérard Vergez
    1970 : Trois hommes sur un cheval, de Marcel Moussy
    1969 : Agence intérim, de Marcel Moussy et Pierre Neurrisse (TV)
    1968 : La Prisonnière, d’Henri-Georges Clouzot
    1967 : Malican père et fils, de Yannick Andréi, Marcel Cravenne et François Moreuil (TV)
    1967 : Alexandre le bienheureux, d’Yves Robert
    1967 : Un idiot à Paris, de Serge Korber
    1967 : Roméo et Jupettes, de Jacques Rozier
    1958 : Montparnasse 19, de Jacques Becker

    Théâtre :

    2007 : Pierre et fils, de Pierre Palmade
    1994 : On purge bébé, de George Feydeau
    1994 : Feu la mère de Madame, de Georges Feydeay
    1963 : Six Hommes en question de Frédéric Dard et Robert Hossein

    [via] purepeople.com

    Nos articles aléatoires en revue
    Catégories
    Les bonnes idées