Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Les bonnes idées




BIOGRAPHIE DE MICHELE MORGAN


NOM : MICHELE MORGAN
MÉTIER : Actrice, réalisateur

NAISSANCE : Le 29 février 1920
DÉCÈS : Le 20 décembre 2016
ÂGE : 96 Ans

 

Née le 29 Février 1920 à Neuilly-sur-Seine, près de Paris, Simone Roussel, alias Michèle Morgan, débute au cinéma en 1935, à l’âge de quinze ans, avec Mademoiselle Mozart de Yvan Noé dans lequel elle côtoie Danielle Darrieux.

Après plusieurs rôles de figuration, Michèle Morgan devient la partenaire de Raimu dans Gribouille de Marc Allégret en 1937. Le succès est au rendez-vous. Sa carrière est lancée. Elle choisit le pseudonyme de Michèle Morgan et enchaîne les films avec les partenaires les plus prestigieux : Charles Boyer puis surtout, Jean Gabin. Quai des Brumes, le film de Marcel Carné fait d’elle une vedette internationale. Son regard profond et mystérieux, son élégance, lui valent d’être parfois comparée à Greta Garbo.

Durant la guerre, Michèle Morgan émigre aux Etats-Unis mais de l’autre côté de l’Atlantique, elle peine à trouver des rôles à sa mesure. Elle apprend à chanter et à danser pour être la partenaire de Frank Sinatra dans Amour et swing et tourne son dernier film américain avec Humphrey Bogart dans Passage to Marseille. Déçue par sa carrière américaine, Michèle Morgan revient en France dès 1946 et tourne pour la première fois sous la direction de Jean Delannoy dans La Symphonie pastorale. Le film lui permet d’obtenir le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes 1946. Michèle Morgan retrouve sa popularité d’avant-guerre. Elle tournera à six reprises avec Jean Delannoy.

Durant cette décennie, Michèle Morgan interprète pour les plus grands réalisateurs de l’époque : Les Orgueilleux d’Yves Allégret, Les Grandes manoeuvres de René Clair et, surtout, Napoléon de Sacha Guitry. En 1958, sous la direction de Gérard Oury, elle tourne dans Le Crime ne paie pas. A partir de 1962, Michèle Morgan tourne de moins en moins. On la retrouve néanmoins au côtés de Charles Denner et Danielle Darrieux dans Landru de Claude Chabrol. En 1967, après Benjamin ou les mémoires d’un puceau, elle décide de suspendre sa carrière d’actrice pour se consacrer à ses autres passions, la poésie, la mode et la peinture. Présidente du jury du Festival de Cannes 1971, elle est décorée de la Légion d’honneur la même année. En 1977, Michèle Morgan publie aussi ses mémoires Avec Ces yeux là. Au cinéma, on ne la revoit plus que chez Claude Lelouch. Elle apparaît également en 1986, dans le feuilleton télévisé Le Tiroir secret. Elle effectue ensuite sa dernière apparition sur grand écran dans Ils vont tous bien de Giuseppe Tornatore, donnant la réplique à Marcello Mastroianni. En parallèle, Michèle Morgan a joué au théâtre dans Chéri de Colette en 1982 ou encore Les Monstres Sacrés, aux côtés de Jean Marais, en 1993.

À ce jour, Michèle Morgan a publié six livres sur le bonheur aux Éditions Libre Expression de Montréal, dans la province de Québec. Devenir auteur est selon elle l’une des plus belles expériences de sa vie.

Aux États-Unis, le 15 septembre 1942, Michèle Morgan a épousé William Marshall, dont elle aura un fils, Mike (né le 13 septembre 1944, décédé le 2 juin 2005). En 1948, elle divorce. En 1950, elle convole en seconde noces avec Henri Vidal ; ils n’auront pas d’enfant. Après le décès de son mari, elle s’installe en 1958 avec le cinéaste Gérard Oury, avec qui elle vivra en union libre jusqu’à la mort de celui-ci.

Filmographie

Cinéma

    1990 : Ils vont tous bien (Stanno tutti bene) de Giuseppe Tornatore
    1986 : Un homme et une femme….vingts ans déjà de Claude Lelouch
    1975 : Le Chat et la Souris de Claude Lelouch
    1967 : Benjamin ou les Mémoires d’un puceau de Michel Deville
    1966 : Les Centurions (Lost command) de Mark Robson
    1965 : Dis-moi qui tuer de Etienne Perier
    1964 : Les yeux cernés de Robert Hossein
    1964 : Les pas perdus de Jacques Robin
    1964 : Le petit boulanger de Venise ou Le procès des Doges (Il fornaretto di Venezia) de Duccio Tessari
    1963 : Méfiez-vous, mesdames de André Hunebelle
    1963 : Constance aux enfers de François Villiers
    1962 : Rencontres de Philippe Agostini
    1962 : Le crime ne paie pas de Gérard Oury
    1962 : Landru de Claude Chabrol
    1961 : Les lions sont lâchés de Henri Verneuil
    1961 : Le puits aux trois véritésde François Villiers
    1960 : Fortunat d’Alex Joffé
    1959 : Pourquoi viens-tu si tard ? de Henri Decoin
    1959 : Les scélérats de Robert Hossein
    1959 : Grand Hotel (Menschen im hotel) de Gottfried Reinhardt
    1959 : Brèves amours (Vacanze d’Inverno) de Camillo Mastrocinque
    1958 : Maxime d’Henri Verneuil
    1958 : Le Miroir à deux faces d’André Cayatte
    1958 : Femmes d’un été (Racconti d’estate) de Gianni Franciolini
    1957 : Retour de Manivelle de Denys de La Patellière
    1957 : Les vendanges (The vintage) de Jeffrey Hayden
    1956 : Oasis de Marc Allégret
    1955 : Si Paris nous était conté de Sacha Guitry
    1955 : Marie-Antoinette reine de France de Jean Delannoy
    1955 : Marguerite de la Nuit de Claude Autant-Lara
    1955 : Les Grandes Manœuvres de René Clair
    1954 : Obsession de Jean Delannoy
    1954 : Napoléon de Sacha Guitry
    1954 : Destinées de Jean Delannoy
    1953 : Les Orgueilleux d’Yves Allégret
    1952 : La Minute de vérité de Jean Delannoy
    1951 : Les Sept péchés capitaux (L’Orgueil) de Claude Autant-Lara
    1950 : Maria Chapdelaine de Marc Allégret
    1950 : L’Étrange Madame X de Jean Grémillon
    1950 : Le Château de verre de René Clément
    1949 : La Belle que voilà de Jean-Paul Le Chanois
    1948 : Fabiola (Fabiola) de Alessandro Blasetti
    1948 : Aux yeux du souvenir de Jean Delannoy
    1947 : Première désillusion (The Fallen idol) de Carol Reed
    1947 : L’évadée (The chase) de Arthur Ripley
    1946 : La Symphonie pastorale de Jean Delannoy
    1944 : Passage to Marseille – Cap sur Marseille de Mickaël Curtiz
    1943 : Two tickets to London Rencontre à Londres de Edwin L. Marin
    1943 : Amour et swing (Higher and higher) de Tim Whelan
    1942 : La Loi du Nord ou La piste du nordde, de Jacques Feyder
    1942 : Joan of Paris de Robert Stevenson
    1940 : Untel père et fils de Julien Duvivier
    1940 : Remorques de Jean Grémillon
    1939 : Les Musiciens du ciel de Georges Lacombe
    1939 : Le Récif de corail de Maurice Gleize
    1938 : Orage de Marc Allégret
    1938 : L’Entraîneuse d’Albert Valentin
    1938 : Le Quai des brumes de Marcel Carné
    1937 : Gribouille de Marc Allégret
    1936 : Mes tantes et moi de Yvan Noé
    1936 : Le Mioche de Léonide Moguy
    1936 : Gigolette de Yvan Noé
    1935 : Une fille à papa de René Guissart
    1935 : Mademoiselle Mozart de Yvan Noé

Télévision

    1999 : La rivale de Alain Nahum
    1997 : Des gens si bien élevé de Alain Nahum –
    1995 : La Veuve de l’architecte de Philippe Monnier
    1986 : Le tiroir secret (Feuilleton en 6 épisodes)
    1984 : Chéri de Yves-André Hubert
    1981 : Le tout pour le tout, de Jacques Brialy
    1976 : Hommage à Raimu, de de Raymond Castans et Solange Peters (documentaire)
    1967 : La bien-aimée de Jacques Doniol-Valcroze

Théâtre

    1993 : Les Monstres sacrés de Jean Cocteau, mise en scène de Raymond Gérôme, au Théâtre des Bouffes-Parisiens à Paris 1993
    1981 : Chéri de Colette, mise en scène de Jean-Laurent Cochet, au Théâtre des Variétés à Paris 1981
    1978 : Le tout pour le tout de Françoise Dorin, mise en scène de Raymond Gérôme, au Théâtre du Palais-Royal à Paris

Filmographie de l’Acteur

    2007 : Sam and George, de Richard Donner
    2006 : Under and Alone, de Antoine Fuqua
    2004 : Paparazzi, de Paul Abascal (non crédité)
    2003 : The Singing Detective, de Keith Gordon
    2002 : Nous étions soldats (We Were Soldiers), de Randall Wallace
    2002 : Signes (Signs), de M. Night Shyamalan
    2000 : The Million Dollar Hotel, de Wim Wenders
    2000 : Chicken Run, de Peter Lord et Nick Park (voix VO)
    2000 : The Patriot, le chemin de la liberté (The Patriot), de Roland Emmerich
    2000 : Ce que veulent les femmes (What Women Want), de Nancy Meyers
    1999 : Payback, de Brian Helgeland
    1998 : L’Arme fatale 4 (Lethal Weapon 4), de Richard Donner
    1997 : La Fête des pères (Fathers’ Day), de Ivan Reitman (punk aux nombreux piercings ; non crédité)
    1997 : Complots (Conspiracy Theory), de Richard Donner
    1997 : Le Mystère des fées – Une histoire vraie de Charles Sturridge (non crédité)
    1996 : La Rançon (Ransom), de Ron Howard
    1995 : Braveheart, de Mel Gibson
    1995 : Pocahontas, une légende indienne (Pocahontas), de Mike Gabriel et Eric Goldberg (voix VO)
    1994 : Maverick, de Richard Donner
    1993 : L’Homme sans visage (The Man without a Face), de Mel Gibson
    1993 : The Chili Con Carne Club, de Jonathan Kahn (court-métrage de 21 minutes)
    1992 : L’Arme fatale 3 (Lethal Weapon 3), de Richard Donner
    1992 : Earth and the American Dream, de Bill Couturié (narrateur, voix)
    1992 : Forever young, de Steve Miner
    1990 : Comme un oiseau sur la branche (Bird on a Wire), de John Badham
    1990 : Air America, de Roger Spottiswoode
    1990 : Hamlet, de Franco Zeffirelli
    1989 : L’Arme fatale 2 (Lethal Weapon 2), de Richard Donner
    1988 : Tequila Sunrise, de Robert Towne
    1987 : L’Arme fatale (Lethal Weapon), de Richard Donner
    1985 : Mad Max au-delà du Dôme du Tonnerre (Mad Max Beyond Thunderdome), de George Miller et George Ogilvie
    1984 : Le Bounty (The Bounty), de Roger Donaldson
    1984 : La Rivière (The River), de Mark Rydell
    1984 : Mrs Soffel, de Gillian Armstrong
    1982 : Attack Force Z, de Tim Burstall et Jing Ao Hsing
    1982 : L’Année de tous les dangers (The Year of Living Dangerously), de Peter Weir
    1981 : Punishment, de Julian Pringle (série TV)
    1981 : Gallipoli, de Peter Weir
    1981 : Mad Max 2 (Mad Max 2 : The Road Warrior), de George Miller
    1980 : Réaction en chaîne (The Chain Reaction), de Michael Pate (non crédité)
    1979 : Mad Max, de George Miller
    1979 : Tim, de Michael Pate
    1977 : Jamais je ne t’ai promis un jardin de roses (I Never Promised you a Rose Garden), de Anthony Page (non crédité)
    1977 : Summer City, de Christopher Fraser
    1976 : The Sullivans, de Pino Amenta et Graeme Arthur (Série TV)

Réalisateur

    2006 : Apocalypto
    2004 : La Passion du Christ (The Passion of the Christ), également scénariste
    2004 : Complete Savages, co-réalisé avec Paul Abascal (TV)
    1995 : Braveheart
    1993 : L’Homme sans visage (The Man without a face)

Nominations et récompenses

    1995 : Oscar du meilleur film pour Braveheart
    1981 : Australian Film Institute Award du meilleur acteur pour Gallipoli
    1979 : Australian Film Institute Award du meilleur acteur pour Tim

via purepeople.com

publié, le jeudi 22 décembre 2016

Catégories


Nos pages sur Facebook
Archives
GRAND Galleries
Christelle Roca, Miss Prestige National 2012, le dimanche 4 décembre 2011 à Divonne-les-Bains, lors de son sacre.
GRAND Galleries