Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Pro A. Cholet sacré champion de France pour la première fois !

Cholet a remporté le titre de champion de France de basket-ball en battant Le Mans 81 à 65 en finale de ProA, dimanche au Palais omnisports de Paris-Bercy. C’est le premier sacre national pour Cholet qui succède à Villeurbanne, tenant du titre même pas qualifié pour les quarts de finale cette année.

Les Choletais sont champions de France pour la première fois dans l'Histoire du club. Reuters

Il offre à Cholet la garantie de disputer le tour principal de l’Euroligue la saison prochaine. Le Mans, qui échoue dans sa quête d’un cinquième titre de champion, devra a priori se contenter du tour préliminaire, comme cette saison et comme Villeurbanne, qui bénéficie d’une invitation. Ce titre récompense une superbe année des Choletais qui, après avoir terminé premiers de la saison régulière pour la première fois de leur histoire, ont réussi à perpétuer leur domination jusqu’au bout, même s’ils ont frôlé la sortie de route face à Gravelines en demi-finales.

Dans le derby de l’Ouest, les joueurs d’Erman Kunter ont fait la différence grâce à un plus grand enthousiasme et une défense qui a complètement neutralisé le jeu manceau et plus particulièrement le meneur Zack Wright, brillant dernièrement mais transparent dimanche. Les Choletais ont mené pratiquement de bout en bout en prenant rapidement dix points d’avance grâce à Mejia et Robinson. Ils n’ont jamais permis au Mans de repasser devant, malgré quelques rapprochés au deuxième quart-temps.

Cholet met les bouchées doubles

Les joueurs des Mauges ont ensuite pris le large avec le réveil de Gelabale, auteur de neuf points dans le troisième quart (58-46, 30e). Plus précis de près et surtout plus mordants, ils ont survolé la fin de match pour infliger à leurs voisins du Mans leur première défaite à Bercy en quatre finales. Robinson, avec quinze points, a terminé meilleur marqueur choletais mais c’est surtout le collectif choletais qui a brillé avec six joueurs entre 10 et 15 points.

Avec ce premier titre de champion, qui s’ajoute à deux victoires en Coupe de France en 1998 et 1999, Cholet trouve enfin la récompense d’une politique de longue haleine, basée sur la formation qui a révélé des joueurs comme Rigaudeau, Bilba, Gelabale, Beaubois ou De Colo.

Seulement septième masse salariale de ProA, Cholet devient le septième champion différent en sept ans. Depuis la mise en place d’une finale sur un match sec en 2005, aucune équipe n’a encore réussi à remporter à deux reprises le trophée, preuve de la grande homogénéité du Championnat de France.

CHOLET – LE MANS : 81-65

(25-20, 15-18, 18-8, 23-19)

• Arbitres : MM. Bichon, Bissang, Guedin. 14 488 spectateurs

LE MANS : 25 paniers (dont 6 sur à 18 trois points) sur 56 tirs – 9 LF sur 15 – 27 rebonds (Spencer et Batista 5) – 8 passes – 5 interceptions – 16 balles perdues – 20 fautes personnelles
• Marqueurs : Lombahe-Kahudi, Spencer (21), Batista (12), Salyers (10), Z. Wright (7), Ndoye (11), Rupert, Kahudi (4), Yang, Samake, Mendy.

CHOLET : 31 paniers (dont 5 sur 22 à trois points) sur 60 tirs – 14 LF sur 17 – 28 rebonds (Gelabale 9) – 22 passes (Mejia 7) – 12 interceptions (Mejia 5) – 10 balles perdues – 17 fautes personnelles
• Marqueurs : Leonard, Eitutavicius (6), M. Gelabale (11), Causeur (2), Falker (14), Linehan (10), Robinson (15), Mejia (12), Larrouquis, Sommerville (11), Chupin.

[via] ouest-france.fr

Catégories
Archives
GRAND Galleries
GRAND Galleries
SuperWebTricks Loading...