Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

La comédienne et chanteuse Patachou
s’est éteinte Jeudi 30 avril à l’âge de 96 ans

Patachou - Henriette Ragon

La chanteuse et comédienne parisienne Henriette Ragon, connue sous le pseudo de Patachou, est décédé jeudi 30 avril à l’âge de 96 ans, dans son domicile de Neuilly-sur-Seine. Elle s’est éteinte doucement, gentiment, entourée de sa famille. L’information a été confirmée par son fils, Pierre Billon.

Née à Paris en 1918, elle fait ses débuts dans la chanson au début des années 50, quelques années après avoir pris la direction d’un cabaret parisien du quartier de Montmartre. A l’époque, c’est sous le nom de Lady Patachou qu’elle reprenait des chansons populaires, grands classiques du répertoire français. La Complainte de la butte ou Nini Peau d’chien font partie de ses reprises les plus fameuses. Dans son cabaret, Chez Patachou, Georges Brassens avait débuté. Plus tard, elle se voyait confier l’animation du restaurant de la Tour Eiffel. Sa maison de disques, Universal Music, précise que dans ces établissements, elle a fait débuter de nombreux chansonniers et même vedettes de la chanson, parmi lesquels Charles Aznavour,Hugues Aufray, Jacques Brel ou Michel Sardou.

Les tournées en France s’enchaînent :
elle se produit notamment à Bobino et voit même s’ouvrir à elle une carrière à l’international. Elle se produit dans les années 50 sur les scènes du Palladium à Londres, mais aussi du Waldorf Astoria et du Carnegie Hall à New York. Dans les années 70, sa carrière s’étend jusqu’en Asie où elle donnera quelques concerts, à Hong-Kong puis au Japon, peuple très friand de cet exotisme à la française. Patachou excelle également sur grand écran. Ses talents de comédienne lui ouvrent des portes dès le milieu des années 50. Elle est ainsi dirigée par Jean Boyer pour Femmes de Paris, puis en 1954 par Jean Renoir dans French Cancan. L’année suivante, c’est Sacha Guitry qui lui offre le rôle de Madame Sans-Gêne dans Napoléon.

A la fin des années 80, sa carrière musicale est définitivement enterrée : elle se concentre alors sur ses activités de comédienne de théâtre. Mise en scène par Jean-Laurent Cochet, elle s’illustre dans Le Sexe faible de Jean-Laurent Cochet en 1985, puis dans Des journées entières dans les arbres de Marguerite Duras. Pour la télévision, Henriette Ragon a décroché le rôle de Marthe, une infirme, dans la série Orages d’été et sa suite Orages d’été – avis de tempête, diffusées sur TF1 en 1989 et 1990. Sa carrière cinématographique redécolle simultanément. Elle interprète Madame Coppercage dans Faubourg Saint-Martin en 1986 et enchaîne les tournages pendant près de 15 ans. En 1999, Bertrand Blier lui offre même un petit rôle dans le film Les Acteurs.

En 2009, cette grande amie du regretté Charles Trenet était promue Officier de la Légion d’honneur. L’une de ses dernières apparitions publiques. Elle était la maman de Pierre Billon, auteur-compositeur et ami d’enfance de Michel Sardou, qui a composé pour les plus grands et notamment Johnny Hallyday.

PATACHOU interprète “La chansonnette”, accompagnée par l’orchestre de Raymond LEFEVRE.

Catégories
Archives
GRAND Galleries
GRAND Galleries