Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Nuage volcanique : 19 aéroports espagnols fermés

Dix-neuf aéroports du nord de l’Espagne ont été fermés samedi en raison de l’arrivée d’un nuage de cendres volcaniques d’Islande. Plusieurs vols sont annulés au Portugal. Le nuage devrait arriver dans la moitié sud de la France en fin de journée. Des vols ont été annulés à Charleroi, d’autres ont du retard à Bruxelles.

© AFP

Une dizaine de vols vers l’Espagne et le nord du Portugal, au départ de l’aéroport de Charleroi, sont supprimés pour la journée de samedi en raison de l’arrivée d’un nuage de cendres volcaniques venu d’Islande, a indiqué samedi David Gering, directeur commercial de Brussels South Charleroi Airport (BSCa) à l’Agence Belga.

Un vol de Brussels Airlines de Bruxelles vers Bilbao a par ailleurs été annulé samedi matin.

Les annulations à l’aéroport de Charleroi ne concernent cependant pas Ibiza et les Baléares, a précisé David Gering.

L’aéroport conseille aux passagers de se renseigner sur leur vol avant de prendre la direction de BSCA. « Cette recommandation est valable pour tout le week-end », selon David Gering.

Concernant Brussels Airlines, « les aéroports de Porto, Lisbonne et Madrid nous ont informés que nos appareils avaient 6 à 7 heures de retard », a indiqué Geert Sciot, porte-parole de la compagnie. « La situation évolue très vite et nous n’avons pas encore pris de décision pour l’annulation des vols vers Porto, Lisbonne et Madrid », a-t-il ajouté.

Brussels Airport n’avait pas encore enregistré d’annulations massives de vols samedi matin. « Nous n’excluons pas des retards en provenance d’Espagne », a indiqué Jan Van der Cruysse de Brussels Airport.

En Espagne
Quelque 673 vols ont été annulés samedi matin en Espagne où 19 aéroports étaient fermés dans le nord du pays, dont celui de Barcelone à partir de 13H30 GMT, à cause de l’avancée du nuage de cendres, a annoncé l’autorité aéroportuaire espagnol Aena.

Selon l’Organisation européenne de la navigation aérienne Eurocontrol basée à Bruxelles, les restrictions de vols dans les 19 aéroports espagnols fermés « seront maintenues jusqu’à au moins 20H00 (18h00 GMT) samedi », a indiqué Aena dans un communiqué.

Sur les 4.974 opérations de vols prévues samedi en Espagne, 673 avaient été annulées à 14H00, a précisé Aena, qui a annoncé la fermeture de trois aéroports de Catalogne (Barcelone, Gérone et Sabadell « à partir de 15H30 » locales.

Seize aéroports du nord-ouest de l’Espagne, sur la façade atlantique, avaient été auparavant fermés au cours de la matinée.

La compagnie nationale Iberia a suspendu tous ses vols vers cette partie du pays.

Au Portugal
Le trafic aérien était fortement perturbé samedi au Portugal avec plus de cent vols annulés, a annoncé Aéroports de Portugal (ANA).

« 104 vols ont été annulés au départ et à l’arrivée de Porto (nord) Lisbonne et Faro (sud) pour la journée de samedi », a précisé à l’AFP le porte-parole d’ANA Rui Oliveira.

Ces perturbations affectent particulièrement les vols low-cost, selon les informations publiées sur le site du gestionnaire des aéroports portugais (www.ana.pt), qui fait également état de nombreux retards.

Selon l’agence portugaise de navigation aérienne (NAV), le nuage qui a touché le nord de la péninsule ibérique entraînant la fermeture de 15 aéroports espagnols, devrait se déplacer vers l’est, puis vers le nord d’ici la fin de la journée, permettant « une levée progressive des limitations de vol à partir de 13H00 » (12H00 GMT).

En France
L’aéroport de Marseille a annoncé l’annulation d’une quinzaine de vols samedi, alors que de fortes concentrations de cendres provenant du volcan islandais sont attendues samedi soir sur la moitié sud de la France. « Les rotations à destination de Lisbonne, soit deux vols, et tous les vols Ryanair à partir de 16H00 sont annulés », a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’aéroport Marseille Provence, où la compagnie irlandaise à bas coûts dispose de sa première base française. Cela représente « une quinzaine de vols sur les 250 prévus », a-t-il précisé.

A Nice, le trafic est normal pour l’instant, a-t-on appris auprès d’une porte-parole du troisième aéroport français. De nombreuses personnalités du monde entier sont attendues à quelques jours de l’ouverture du Festival de Cannes mercredi.

De fortes concentrations de cendres provenant du volcan islandais, « gênantes pour le trafic aérien », devraient toucher samedi soir la moitié sud de la France, a annoncé Météo France.

« On attend des concentrations de cendres entre le sol et 6.000 m d’altitude, supérieures au seuil défini par les motoristes (de l’industrie aéronautique) et gênantes pour le trafic aérien » a précisé à l’AFP Roxane Désiré, ingénieur prévisionniste à Météo France.

Météo France n’est toutefois pas en mesure de préciser si la colère du volcan islandais Eyjafjöll, entré en éruption le 14 avril, est susceptible de perturber les aéroports de la Côte d’Azur à l’approche du Festival de Cannes qui s’ouvre mercredi et auquel de nombreuses personnalités venues du monde entier sont attendues.

« Une dépression est en train de se creuser au large de l’Espagne et du Portugal qui va repousser les cendres en direction du sud-ouest et à cause d’elle, le nuage devrait toucher en fin de journée ou cette nuit la moitié sud de la France », a expliqué Mme Désiré.

Ces concentrations sont « plus fortes que lors du précédent épisode de la mi-avril », a-t-elle ajouté.

Le temps pluvieux prévu sur le sud de la France dimanche pourrait permettre de disperser ces cendres, « mais tout dépend si la pluie tombera en quantité suffisante pour lessiver le nuage et nettoyer le ciel », selon l’experte.

D’ici l’ouverture des festivités à Cannes, mercredi soir, « les conditions peuvent changer, le volcan se calmer », a-t-elle dit en refusant de s’avancer d’avantage.

Les prévisions d’Eurocontrol
De nombreux vols entre l’Europe et l’Amérique du Nord ont été retardés ou annulés samedi, a annoncé Eurocontrol. Selon l’agence de sécurité de la navigation aérienne en Europe, ces vols allaient devoir être déroutés pour passer au nord ou au sud du nuage, qui s’étire sur quelque 2.000km de l’Islande au nord de l’Espagne.

Pour l’heure, les perturbations concernaient surtout les vols entre l’Amérique et l’Europe. « Nous pensons que la plupart des vols transatlantiques devront être déroutés samedi », expliquait Kyla Evans, porte-parole d’Eurocontrol. « Nous nous attendons à ce qu’il y ait des retards importants à cause de ça. »

Environ 40 % des vols seront déroutés par le sud et le reste par le nord. Le déroutement dû au nuage de cendres devrait allonger le temps de parcours d’une heure, dans les deux sens, selon Eurocontrol.

Selon des prévisions météorologiques communiquées un peu plus tard, le nuage de cendres devrait finalement se diriger samedi soir vers l’ouest, dans l’océan, loin des côtes espagnoles et portugaises.

Au Maroc
« Certains vols » de la compagnie marocaine Royal Air Maroc (RAM) sur l’Europe et l’Amérique du Nord risquent de subir quelques retards à cause du nuage de cendres, selon un communiqué publié samedi. Selon un responsable de la compagnie marocaine, « la principale raison de ces retards est le fait que le nuage de cendres volcaniques s’étend de plus en plus sur une large partie de l’Atlantique nord ». « Les vols devant survoler ces zones (ndlr : notamment l’Atlantique Nord) sont déroutés par les organismes assurant le contrôle aérien vers des couloirs de navigation sûrs, ce qui peut entraîner des retards suite à l’allongement du temps du parcours », précise le communiqué.

[via] belga, afp, lesoir.be

Catégories
Archives
GRAND Galleries
GRAND Galleries
SuperWebTricks Loading...