Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Elizabeth II en Australie :

Une forme épatante, une ovation teintée de nostalgie

85 ans, 22 heures d’avion, et toujours bon pied bon oeil. La reine Elizabeth II a atterri mercredi 19 octobre 2011 sur le sol australien pour une visite officielle de onze jours en compagnie de son mari le duc d’Edimbourg, 90 ans, et y a d’emblée fait sensation, apparaissant, comme à son habitude, toute pimpante, fraîche et très colorée sur le tarmac de l’aéroport militaire de Canberra.

La venue de la monarque a été largement anticipée, au pays des kangourous, d’une part en raison de l’extraordinaire respect et cote de popularité dont jouit l’autorité suprême du Commonwealth, mais aussi dans la mesure où, compte tenu de son âge, cela pourrait constituer sa dernière visite au bout du monde.

“Les gens veulent voir la reine une dernière fois. Il y a un sentiment d’excitation et d’anticipation que nous n’avions pas les fois précédentes”, a ainsi confié à l’AFP Philip Benwell, de la Ligue des monarchistes australiens, tandis que le peuple australien se prononce auourd’hui à 60% favorable à l’instauration d’une république. Une hypothèse récusée par le service de presse de Buckingham, qui n’y va pas par quatre chemins :

“Sa Majesté a plus d’énergie que beaucoup d’entre nous réunis.”

Quant à l’effervescence pour cette seizième (et potentielle dernière) visite, elle fait écho à la liesse qui avait entouré sa première venue, en 1954. A son arrivée, on pouvait d’ailleurs remarquer qu’elle portait une broche sertie de diamants que le peuple australien lui avait offerte à sa première visite, en 1954. Ce sont alors 75% des Australiens qui étaient descendus dans la rue pour acclamer la jeune monarque au gré de ses passages dans 70 villes et ses 100 discours prononcés. Cette fois, le rythme ne devrait pas être le même.

D’une santé enviable, la reine Elizabeth a entamé de belle manière son périple programmé jusqu’au 29 octobre et qui sera marqué par sa présence à l’inauguration du sommet du Commonwealth, à Perth. Dès sa descente de l’avion, un Boeing 777 de la British Airways, accueillie par le Premier ministre Julia Gillard (chef de file de l’essor républicain dans le pays), la souveraine, a gratifié la foule de saluts et de sourires, recevant une véritable ovation.

La nostalgie avait la part belle, et a donné lieu à une jolie anecdote, rapportée par le Daily Mail, lorsque, après le salut marqué par 21 coups de canon et la revue des troupes, elle a reçu un bouquet de fleurs des mains d’une certaine Margaret Cunningham, 64 ans. La même Margaret Cunningham qui, 57 ans plus tôt, alors âgée de 6 ans, avait déjà offert à la reine un bouquet de fleurs, lors de sa première visite : “Elle a toujours cet éclat dans le regard, elle m’a regardée avec les mêmes yeux bleus qu’à l’époque, ils n’ont pas changé. Un regard franc et chaleureux, honnête, sincère”, témoigne-t-elle cette fois.

Ce jeudi 11 octobre 2011, la journée de la monarque a commencé en douceur par une visite ensoleillée à l’exposition florale qui se tient au coeur de la capitale australienne, puis dans le parc de Government House.

[via]  purepeople.com

Catégories
Archives
GRAND Galleries
GRAND Galleries