Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Miss France 2015: A Orléans ce samedi soir
au Zénith de la ville

Orleans - election de Miss France 2015

Julie, Solène et Chantal (de g.à d.) sont venues à Orléans pour l’élection de Miss France 2015, le 6 décembre 2014.
A.Chauvet/20minutes

L’élection de la prochaine Miss à Orléans, est l’attraction dont tout le monde parle. Jeanne d’Arc risque bien de se faire voler la vedette par la nouvelle Miss France.

Organisé à Orléans, ce samedi soir au Zénith de la ville, le concours de beauté est un spectacle que les habitants ne veulent pas manquer: les places pour y assister, mises en vente le 7 novembre dernier, sont parties en quelques minutes.

Embouteillages, polémique et places introuvables: ça remue à Orléans

❒ « Je n’ai pas pu avoir de places, tout est parti en dix minutes! », regrette Nadège. Avec sa fille Charline, elles ne sont pas des fidèles de l’élection, mais cette année « entre le fait que ce soit à Orléans et qu’il y ait Patrick Bruel dans le jury », nul doute qu’elles suivront le spectacle à la télé.
❒ Fanette, 17 ans, aurait bien aimé être dans la salle « pour la symbolique, car c’est une tradition de regarder Miss France en famille ». Mais la jeune fille trouve que l’« engouement extrême » pour l’élection n’a pas que des bons côtés: « Hier soir, une amie est arrivée une heure en retard à l’anniversaire d’une copine car il y avait des embouteillages partout ».
❒ « Moi ça m’a dégoûtée parce qu’ils ont annulé le festival de jazz et les fêtes médiévales pour des nanas en maillot de bain! », se révolte Claire, 21 ans.
Depuis quelques semaines, une polémique enfle dans la ville: la mairie a engagé 400.000 euros pour l’organisation de l’élection et l’annonce de l’annulation du très populaire festival de jazz a provoqué la colère de nombreux Orléanais. Le maire UMP, Serge Grouard, a assuré que « comparer les 400.000 euros pour Miss France au coût d’Orléans’Jazz, c’est comparer des carottes et des navets! L’un est inscrit au budget 2014, l’autre au budget 2015 ».

Venues de Marseille pour l’élection

Entre la polémique du coût de l’élection et les apparitions sur le marché de Noël de Flora Coquerel, la miss locale qui avait remporté la couronne nationale en 2014, les 33 Miss arrivées le 22 novembre dans la cité johannique ont donc déjà bien remué les paisibles Orléanais.
❒ Annick, 66 ans, est toute excitée à l’approche de la grande soirée: « J’ai vu la Miss France au centre commercial, raconte-t-elle. Elles sont quand même mieux à la télé, maquillées et apprêtées! ». Annick habite à Olivet, à quelques kilomètres du Zénith, mais n’ira pas ce soir assister au show. « C’est trop long, je ne regarde que le début à la télé », explique-t-elle. Ce qui ne l’empêche pas d’être catégorique sur sa favorite: « Miss Bourgogne! ».

Le diaporama des 33 candidates

❒ Solène, 11 ans, et sa marraine Julie voteront pour Miss Bretagne ou Miss Lorraine. « Nous sommes venues exprès de Marseille pour l’élection », expliquent-elles. Julie s’est jetée sur les places pour être sûre de faire ce cadeau de Noël à sa filleule, qui se fait une joie de « choisir sa tenue » pour aller au Zénith: « Je vais mettre ma robe bleue à paillettes », se réjouit Solène qui nous confie qu’elle aimerait bien devenir Miss France « mais c’est compliqué ». Ce samedi, elle aura en tout cas l’occasion de prendre des leçons d’élégance.
❒ « C’est l’attraction du moment », estime Clémentine, 24 ans. Cette jeune professeur des écoles sera au Zénith avec une amie, « parce que c’est à Orléans », mais elle ne votera pas pour que sa ville rempile l’année prochaine: « Que la miss Orléanais soit devenue Miss France 2014 n’a rien apporté du tout à la ville », estime-t-elle.

Dimanche matin, les Orléanais seront sans doute soulagés de retrouver un peu de calme.

Catégories
Archives
GRAND Galleries
DJIMON HOUNSOU - DIANE KRUGER - BENOIT
GRAND Galleries