Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Jane Campion présidente du 67e festival de Cannes

Jane Campion
le jury de la 67e édition du festival de Cannes, qui se déroulera du 14 au 25 mai 2014, sera présidé par La réalisatrice, productrice et scénariste néo-zélandaise Jane Campion.

La Néo-Zélandaise est à ce jour la seule réalisatrice à avoir remporté deux Palmes d’or dans l’histoire du septième art pour son court Peel en 1986 et surtout pour son long métrage, « La Leçon de piano » en 1993. Si la réalisatrice, scénariste et productrice de 59 ans fut présidente de la Cinéfondation en 2013, elle devient aujourd’hui la première femme réalisatrice en tant que profession principale à prendre les fonctions de présidente du jury. Elle succède donc dignement et merveilleusement à Steven Spielberg. « C’est un grand honneur pour moi que d’avoir été choisie pour être la Présidente du Jury, conclut Jane Campion. Et, pour dire la vérité : je suis très impatiente ! » a-t-elle déclaré dans le communiqué de presse dévoilé sur le site du festival.

Avec sept longs métrages à son actif, Jane Campion, issue d’une famille d’artistes, dresse le plus souvent des portraits de femmes marginales et atypiques. On lui doit notamment Kay dans son premier film Sweetie, en compétition officielle à Cannes en 1989, et puis Jane dans Un ange à ma table en 1990 qui remporte le Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise. Mais c’est surtout avec La Leçon de Piano en 1993 qu’elle impose sa place et renforce ses talents de réalisatrice. Ce drame bouleversant, primé par l’Oscar du scénario, a non seulement valu à Holly Hunter de rafler le prix de l’interprétation féminine et l’Oscar de la meilleure actrice mais aussi à la jeune Anna Paquin, alors âgée de 12 ans, de recevoir le trophée de la meilleure actrice dans un second rôle.

Jane Campion enchaîne ensuite avec Portrait de Femme avec Nicole Kidman, puis Holy Smoke avec Kate Winslet en 1999 et surtout l’excellent thriller érotique à tonalité policière In the Cut avec Meg Ryan, d’après le roman A vif de Susanne Moore et fortement inspiré de Klute d’Alan J. Pakula. Son dernier film, Bright Star sorti en 2009, qui narrait les dernières années de la vie du poète romantique John Keats, a été présenté en compétition officielle à Cannes.

Catégories
Archives
GRAND Galleries
VAHINA GIOCANTE
GRAND Galleries