Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Télévision numérique : la Bretagne a basculé

Les téléviseurs bretons ont dit adieu à l’analogique, hier. Tous les émetteurs ont été reparamétrés, sans accroc notable et sous la surveillance de la secrétaire d’État, Nathalie Kosciusko-Morizet.

À Fougères, Nathalie Kosciusko-Morizet (au centre) vient constater la bonne réception chez une téléspectatrice. Joël Le Gall

Comme prévu, les téléviseurs de 1,2 million de foyers bretons ont basculé, la nuit dernière, pour passer de l’analogique hertzien à la télévision numérique terrestre (TNT).

Les 66 émetteurs de Bretagne ont été éteints, à minuit, puis rallumés les uns après les autres. D’abord les trois plus gros, dont la puissance a été, au passage, multipliée par quatre : Roc’h Trédudon, dans le Finistère, Saint-Pern, en Ille-et-Vilaine, et Le Moustoir, dans le Morbihan. Puis, les autres au fil de la journée : « Quimperlé à 13 h 30 », note, avec une redoutable précision, Franck Lebeugle du Conseil supérieur de l’audiovisuel.

À la mi-journée, après son passage à Fougères (Ille-et-Vilaine), ville très encaissée qui a nécessité l’installation d’un émetteur supplémentaire et l’achat de 150 paraboles, la secrétaire d’État à l’Économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, peut constater que « le bilan est très positif. On a réussi le passage au tout numérique… » Ce qui n’exclut pas « quelques problèmes ici ou là », ajoute-t-elle prudemment.

94,5 % de la population

À 19 h, « 62 émetteurs sur 66 » étaient relancés, confirme le CSA, devant les grands tableaux de bord du quartier général de Rennes. « Ce qui représente, déjà, un taux de couverture de 94,5 % de la population bretonne. » Quatre émetteurs étaient encore en cours de redémarrage, hier soir : à Belle-Île-en-Terre et Plérin (Côtes-d’Armor), ainsi que Vitré (Ille-et-Vilaine) et Guer (Morbihan). Deux problèmes techniques « mineurs » ont par ailleurs été constatés, l’un sur l’émetteur de Roc’h Trédudon vers Brest, l’autre à Lannion. Deux camions de mesure ont été envoyés à Perros-Guirec pour vérifier les puissances d’émission. Mais « aucun cas de brouillage ne nous a été, jusqu’à présent, remonté. »

Côté réception, Olivier Gerolami, directeur général de France Télé Numérique, pointe un retard à l’allumage pour le centre d’appels (1), en début de matinée, « mais à 10 h 30, tout était rentré dans l’ordre. La durée d’attente se limite désormais à 45 secondes. » Environ 14 000 appels de téléspectateurs demandant de l’aide avaient été prévus, « on sera plus près de 15 000 ».

Prêts pour le Mondial

Une bonne moitié de ces appels se limitent à une demande de conseil, mais 25 % requièrent une véritable assistance technique : « 832 rendez-vous ont été pris, dans un délai moyen est de deux jours », grâce au partenariat avec La Poste, 300 facteurs sont mobilisés. « Soit largement à temps pour le match de vendredi soir, résume Nathalie Kosciusko-Morizet. Pas question de rater ce rendez-vous, on surveille la Bretagne comme du lait sur le feu… »

D’ailleurs, si tout s’est globalement bien passé, hier, « la vigilance » va rester de mise toute cette semaine. Pour surveiller l’ensemble des émetteurs, ajuster ici ou là des réglages. Et continuer à conseiller les téléspectateurs bretons qui en ont besoin.
 

(1) Centre de conseils : 0970 818 818 (coût d’un appel local), de 9 h à 21 h, jusqu’à samedi. Et sur www.tousaunumerique.fr

[via] Christophe Violette, ouest-france.fr

Catégories
Archives
GRAND Galleries
Christelle Roca, Miss Prestige National 2012, et ses dauphines, le dimanche 4 décembre 2011 à Divonne-les-Bains, lors de son sacre.
GRAND Galleries

Revue news sur Facebook

SuperWebTricks Loading...