Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Mariage de Madeleine de Suède :
invités royaux annoncés, attendus

princesse Madeleine de Suède et son fiance
Les préparatif pour accueillir la réception du mariage de la princesse Madeleine de Suède et Chris O’Neill, au palais Drottningholm, fief royal à Stockholm sont fin prêt. Presque à la mème date, il y a trois ans, la princesse Madeleine de Suède partageait l’immense bonheur de sa soeur ainée, la princesse Victoria épousant Daniel Westling le 19 juin 2010, dans une atmosphère de liesse nationale.

A cette époque, Madeleine, était au fond du gouffre : deux mois plus tôt, la princesse rompait ses fiançailles avec l’avocat Jonas Bergström après que son infidélité avait été étalée à la une de la presse nordique. Partie à l’époque s’installer (se réfugier…) aux Etats-Unis pour fuir l’humiliation, elle y a reconstruit sa vie et rencontré Christopher O’Neill, un financier bien né de huit ans son aîné. Et c’est une princesse heureuse à nouveau, fonceuse aussi (comme ont pu le constater les policiers de Stockholm), épanouie par un amour qui irradiait mercredi 6 juin les célébrations de la Fête nationale, que la Suède retrouve à l’occasion de son mariage, samedi 8 juin à 16h.

Deux jours après la fête nationale suédoise, deux jours avant son 31e anniversaire, la princesse Madeleine convolera avec Chris O’Neill, qui aura lui 39 ans le 27 juin, en la chapelle royale au palais Drottningholm. Le mois dernier, les élégants fiancés, lui en sage costume bleu marine, elle en délicieuse robe satinée signée – un indice pour le jour J ? – Pär Engsheden (styliste suédois auteur de la robe de mariée de Victoria de Suède), y avaient déjà rendez-vous avec toute leur famille ainsi que le personnel politique du pays et le corps diplomatique pour la publication des bans, une tradition assortie d’une cérémonie religieuse conduite par le chapelain de la cour, Lars-Göran Lönnemark, et le vicaire Michael Bjerkhagen, qui célébreront samedi leur union. Près de 350 invités béniront cette union, dont des représentants des autres cours d’Europe : si Philippe et Mathilde de Belgique seront forfaits, actuellement en visite officielle en Californie, et si l’Espagne n’enverra aucun émissaire (sans doute pour éviter de prêter un peu plus le flanc en ces temps difficiles pour la monarchie ibérique), Frederik et Mary mais aussi Joachim et Marie de Danemark, Haakon et Mette-Marit de Norvège ainsi que la princesse Märtha-Louise et Ari Behn, Nicolas et Tatiana de Grèce ainsi que Pavlos et Marie-Chantal de Grèce, Guillaume et Stéphanie de Luxembourg, le comte et la comtesse de Wessex pour le Royaume-Uni ou encore Charlene de Monaco sans Albert sont annoncés, selon la liste officielle des invités publiée vendredi. Des convives de marque qui profiteront dès vendredi soir d’un dîner de gala offert par le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia de Suède.

Eva O’Neill et les cinq demi-soeurs (Annalisa, Karen, Stefanie O’Neill, Natascha Abensperg und Traun et Tatjana d’Abo, seule présente lors des bans) de Chris O’Neill, dont le père est décédé en 2004, sont à Stockholm, pour préparer ce grand moment. Mercredi, lors de la fête nationale, on pouvait d’ailleurs déjà repérer Natascha, l’une des demi-soeurs du marié, dans les rues de la capitale suédoise, profitant de l’ambiance de la Fête nationale, appareil photo à la main. Le même jour, on pouvait apercevoir des membres des familles Sommerlath (famille de Silvia de Suède) et O’Neill à la sortie de la répétition générale du mariage, et pour cause : Chloé et Anaïs Sommerlath, petites-nièces de la reine Silvia, et Jasper d’Abo, petit-fils d’Eva O’Neill, font partie des petits pages des mariés. Les enfants ont pu découvrir la chapelle royale et assister à la relève de la garde. Une fillette qui n’est pas de la famille vivra également une journée de rêve : grâce à l’association Min Stora Dag, qui s’évertue à réaliser les rêves d’enfants malades sous le patronage de Madeleine de Suède, Tilde Svensson, une fillette de 9 ans atteinte d’une maladie rénale, assistera au mariage de la princesse.

Contrairement au prince Daniel, roturier devenu prince par son mariage avec Victoria et qui a pour ce faire renoncé à ses activités de coach et d’entrepreneur dans le fitness, Christopher O’Neill ne deviendra pas prince. Le trentenaire, qui sera assisté d’un témoin pour son mariage, entend bien continuer ses activités dans la finance, à New York, où Madeleine et lui continueront d’habiter. Par voie de communiquer, il stipulait le mois dernier qu’il renonçait au titre d’altesse royale et à la nationalité suédoise. Une décision compréhensible, mais qui ne sera pas forcément au goût de tous les Suédois, déjà vexés par le manque d’engagement de la princesse Madeleine pour son pays depuis son départ pour les Etats-Unis.

Une fois mariés, Madeleine, qui pourra compter sur sa meilleure amie Louise Gottlieb ainsi que sur Emma Pernald, ex de son frère le prince Carl Philip dont elle est restée très proche, et Chris seront accompagnés vers leur vie conjugale par la traditionnelle salve de 21 coups de canon tirés au fort de Skeppsholmen, apanage des grands moments. Le couple effectuera ensuite une courte procession, en calèche si la météo le permet (sinon, en Cadillac), jusqu’aux terrasses d’Evert Taubes avec le cortège nuptial afin d’y embarquer pour la soirée de gala à Drottningholm, château où est née et où a grandi Madeleine. Il abritera, dans une structure installée dans les jardins, la réception, dont le banquet sera assuré par le chef Stefano Catenacci, chef du restaurant OperaKällaren où la princesse a ses habitudes, déjà sollicité en juin 2010 pour les noces de la princesse héritière.

Le mariage princier sera retransmis en direct par la SVT, qui lui consacrera 4h30 de direct – soit trois fois moins que lors du mariage historique de Victoria et Daniel de Suède.



Catégories
Archives
GRAND Galleries
Christelle Roca, Miss Prestige National 2012, le dimanche 4 décembre 2011 à Divonne-les-Bains, lors de son sacre.
GRAND Galleries