Revue News

Le Magazine populaire de la vie au quotidien

Faut-il craquer pour le nouvel iPad ?

iPad
Après une semaine de test, “le Nouvel Observateur” livre son verdict sur la troisième version de la tablette tactile d’Apple.

Déjà une semaine qu’a débarqué le “nouvel iPad”, troisième version de la tablette tactile d’Apple. Une semaine qui a été désignée comme “le plus solide lancement pour un iPad”, avec plus de trois millions d’unités vendues. Un beau score pour une tablette largement critiquée par la presse. Ce nouvel iPad vaut-il le coup ? Réponse après une semaine de test.

Meilleur écran, pas toujours flagrant

On attend les contenus HD pour profiter pleinement de l’écran “Retina”

La comparaison avec le prédécesseur iPad 2 est inévitable. A la première prise en main, on confond les deux tablettes. Même design épuré, même taille, quasi-même poids… Le nouvel iPad (à ne pas appeler “iPad 3”) ressemble à son aîné.

Pourtant, quand l’écran s’allume, la principale nouveauté saute aux yeux : un écran haute définition, dit “Retina”, avec une résolution quatre fois supérieure. La différence n’est pas flagrante de suite, mais en s’attardant sur les détails on repère les améliorations. Une pixellisation moindre sur les photos, des icônes plus nettes…

Le problème est que, pour l’heure, peu de contenus sont suffisamment en haute définition pour observer une réelle différence avec l’iPad 2. A l’usage, la différence est surtout dans le confort de lecture de textes, plus net, plus précis. Sur les photos de bonne qualité (prises avec un appareil), on admire sur le nouvel écran des couleurs plus riches.

Un (vrai) appareil photo

Le nouvel iPad est également équipé d’un nouvel appareil photo/vidéo avec un capteur qui passe de 0,7 à 5 mégapixels. Résultat : une qualité d’image incomparable. Si l’iPad n’est pas l’outil idéal pour des photos, il peut dépanner. Dans ces cas-là, le nouvel iPad est parfait. Avec son stabilisateur d’images et son autofocus, les photos ou vidéos HD proposent un rendu digne de ce nom. Dommage que la caméra de façade n’ait pas été améliorée…

Au rayon des autres nouveautés, on apprécie l’arrivée d’une option de dictée vocale pour rédiger ses textes plus rapidement (mais toujours pas d’assistant vocal Siri). La nouvelle gestuelle à quatre doigts est également appréciable. On peut ainsi fermer n’importe quelle application en repliant ses doigts vers l’intérieur.

On note qu’effectivement le nouvel iPad chauffe (un peu) plus que son prédécesseur, sûrement en raison de sa batterie et son processeur plus puissants, sans pour autant être vraiment gênant. La durée de la batterie est la même que sur l’iPad 2 (10 heures en utilisation). Par ailleurs, pour convenir au nouvel écran “Retina”, les applications s’adaptent et leur poids augmente considérablement (multiplié par quatre pour iMovie).

Enfin, la tablette met plus de temps à démarrer. Près de 10 secondes de plus après test. Rien de catastrophique, mais qui convient d’être souligné.

Faut-il l’acheter ?

Alors faut-il craquer pour ce nouvel iPad ? Tout dépend. Au final, cette troisième tablette made in Apple n’est qu’une amélioration d’un iPad 2 qui a fait ses preuves.

Ce nouvel iPad ravira surtout les joueurs en recherche de performance et les photographes qui aiment à retoucher avec le doigt et exposer sur tablette.

Pour ceux qui seraient restés au premier modèle s’offriront un bond en avant technologique avec ce nouveau modèle. Les possesseurs d’iPad 2 méritent eux de patienter jusqu’à la prochaine version (sauf à être Apple-maniac).

Enfin, pour les nouveaux acheteurs, l’iPad reste la tablette tactile la plus aboutie du marché. Mais ils peuvent aussi bien se tourner vers un iPad 2 dont le prix enregistre une nouvelle baisse.

Le nouvel iPad est vendu à partir de 489 euros pour la version Wi-Fi et à partir de 609 euros pour la version 3G.

L’iPad 2 est proposé à partir de 409 euros pour la version Wi-Fi et à partir de 529 euros pour la version 3G.

[via]  Boris Manenti, nouvelobs.com

Catégories
Archives
GRAND Galleries
GRAND Galleries